HURT ME TENDER / CirkVOST

Création 2018
pour 10 acrobates aérien.es.s et 3 musiciens live 

Un chapiteau rouge, immmense. 10 hommes et femmes volant.e.s redessinent l’espace, inventent un monde à plusieurs dimensions où tout vole, s’envole. Les êtres, les émotions, les espoirs et les craintes. Hurt me tender nous parle de tendresse, d’amitié, d’espoir et de colère. Hurt me tender nous raconte surtout qu’il est possible de tout réaliser ensemble, malgré les chutes, malgré tout. 

Une aventure grandiose, un univers qui étonne et se transforme sans cesse. Un spectacle sensationnel et profondément sensible, où cohabitent prouesse, fragilité et merveilleux. Car au final, tout le monde prend son envol, acrobates, musiciens, spectateurs.trices. Une vraie libération. Il n’y a qu’une chose qui reste bien ancrée au sol, c’est le chapiteau. 

« Les acrobates montent et descendent, se lovent entre les structures, tout en se livrant aux prouesses qu’on imagine.» R.Bo/Le Monde/Epicycle 

La pureté des numéros de trapèze et de portés acrobatiques est simplement déroutante. Frissons garantis. » S.D/Culturopoing/Epicycle 

Equipe. Mise en scène : Florent Bergal assisté de François Juliot. Regard extérieur acrobaties : Germain Guillemot, concepteur acrobatique Cirque du Soleil. Artistes acrobates : Tiziana Prota, Océane Peillet, Cécile Yvinec, Jean Pellegrini, Arnaud Cabochette, Elie Rauzier, Sebastien Lepine, Benoît Belleville, Jef Naets, Théo Dubray. Musiciens : Lionel Malric, Kevin Laval, Johann Candoré et Benjamin Nogaret. Costumes : Anaïs Forasetto. Création lumières : Simon Delescluse et Christophe Schaeffer. Technique : Frédéric Vitale, Christophe Henry, Simon Delescluse, Maxime Leneyle. Structures : CirkVOST et SideUp Concept. Production : CirkVOST.

 www.cirkvost.eu

Hurt me tender,
Boulverser les codes

Après les roues géantes d’Epicycle et après les centaines de tiges de bambous de BoO, CirkVOST présente sa nouvelle création sous chapiteau. Avec Hurt me tender, la compagnie déstructure l’espace et multiplie les points de vue. L’un très bas avec une acrobatie au ras du sol, où foisonnent des interactions chaleureuses et foutraques. L’autre à grande hauteur avec les corps qui volent, chutent et se rattrapent. 

Grâce à un travail chorégraphique et théâtre précis, la voltige acquiert une force émotionnelle tout en contrastes. Dans un univers qui étonne et se transforme sans cesse, le saut dans le vide peut signifier libération. Un spectacle sensationnel et profondément sensible, où cohabitent prouesse et fragilité.

"Quand le public nous regarde à 11m en contrebas, quelle taille faisons-nous ?
Quelles émotions pouvons-nous partager en étant si loin ?
Peur, excitation, désir, rire ?
Cette fois, ce que nous allons construire nous situera dans une proximité la plus grande possible avec le spectacteur."

La compagnie. C’est après l’envol final de la compagnie Les Arts Sauts en septembre 2007 qu’est né le CirkVOST. Motivés par l’envie de continuer à se balancer, se rattraper et faire rêver, cinq artistes décident de poursuivre leurs expériences aériennes. Aujourd’hui ce sont 15 personnes qui participent à l’aventure, où plusieurs nationalités sont rassemblées pour cette version originale autour d’une nécessité commune : le spectacle vivant.
 

Production : CirkVOST. Soutiens et coproductions : Ministère de la Culture et de la Communication DGCA, Préfecture de région Occitanie – Direction des affaires culturelles, Région Occitanie, Conseil Départemental du Gard, Municipalités des Salles du Gardon et de Frontignan, SPEDIDAM, La Verrerie d'Alès en Cévennes, Pôle National des arts du Cirque Occitanie, Réseau CIEL Cirque en Lorraine, CIRCa Auch, Pôle National des arts du Cirque Occitanie, Cirque Jules Verne - Pôle National Cirque et Arts de la Rue – Amiens et le soutien d’Occitanie en Scène.