2r2c

Cirque et arts de la rue à Paris

Un outil unique au service de la création et des franciliens
Une référence dans le paysage culturel parisien
Un opérateur reconnu par le public et les professionnels
Une structure toujours en mouvement, une tête de réseau

 La SCIC : un choix politique

La coopérative De Rue et De Cirque est soutenue par la Ville de Paris, la Région Ile-de-France et la DRAC Ile-de-France. L'action Culturelle est également soutenue par le Rectorat de Paris, le dispositif L'Art pour Grandir.

 Le fond

DIFFUSION
Créée en 20015, De Rue et De Cirque est une coopérative de diffusion artistique pour les arts du cirque, de la rue et de la ville à Paris et en Ile de France. Les propositions s’immiscent dans les quartiers et arrondissements pendant les saisons de printemps et d’automne chaque année.

Au-delà de la nécessité d’une programmation sur la durée des arts de la rue, en dehors d'une logique événementielle, De Rue et De Cirque soutient le cirque de création et les compagnies qui font le choix du chapiteau lors du Village de cirque.

De Rue et De Cirque favorise ainsi la circulation des spectacles dans l’espace public parisien et francilien par l’intermédiaire de propositions issues des arts de la rue, du cirque contemporain, du théâtre forain, de la marionnette, de la danse, de la musique et autres installations. Cette mobilité est rendue possible grâce à des partenariats développés avec d’autres structures culturelles ou organismes qui nous soutiennent dans cette démarche.

De Rue et De Cirque développe des partenariats européens comme avec la Central del Circ à Barcelone ou le festival Passage au Danemark,  soutient des initiatives en Afrique comme les festivals « Rendez vous chez nous » avec ACMUR à Ouagadougou, Burkina Faso et « Nassim El Raqs » – Centre Rézodanse à Alexandrie, Egypte

PRODUCTION / CREATION
De Rue et De Cirque soutient la création par la diffusion des œuvres, la mise en place de résidences de création et l’accompagnement logistique et/ou financier. Depuis 2010, la coopérative De Rue et De Cirque est scène conventionnée pour les arts de la rue et du cirque pour l'accompagnement de la création par la DRAC Ile-de-France. Convention téléchargeable en bas de page.

TERRITOIRE-S
Fortement impliqué dans le sud de Paris et plus particulièrement dans le 13ème arrondissement depuis sa création, De Rue et De Cirque a développé de nombreux projets d'actions artistiques en lien avec habitants et acteurs locaux. Des ateliers ponctuels au projets au long cours comme : 

TerritoireS en questionS. Laboratoire artistique sur 3 ans pour 7 compagnies sociétaires, avec le soutien des Mairie du 13ème arrondissement et du Kremlin-Bicêtre. Proposer sur la durée et dans l'espace toutes les étapes de la création selon des modes d'intervention variés. Du laboratoire aux ateliers publics, des espaces de recherche aux déambulations festives.
L'Envol du NidSur une durée de 6 mois, les équipes ont arpenté leterritoire afin de prendre le pouls du quartier. Rencontres et discussions avec les acteurs du territoire et les artistes ont fait émerger un projet. Une séried'ateliers imaginésen direction des habitants avec comme but la réalisationd'un temps fort de création collective offerte à toutes et tous au coeur d'un espace enclavé, la cour Chevaleret.

L'ensemble de ces actions, développées depuis de nombreuses années va trouver un point d'ancrage fort en automne 2018 avec l'ouverture d'un lieu de fabrique artistique, RueWATT (Paris 13). Ce nouveau lieu dédié à l'accueil des compagnies en création et aux pratiques amateurs sera un lieu de rencontre et d'échange ouvert sur le quartier. Un travail de préfiguration a été mené tout au long de l'année 2018 dans le quartier politique de la ville Oudiné-Chevaleret. Une association est née de ce projet : So.WATTdont les membres fondateurs sont : La Cité de Refuge, le centre Paris Anim'Oudiné et la coopérative De Rue et De Cirque.

De Rue et De Cirque a tissé des relations durables avec des partenaires comme le Théâtre 13, Le Dunois, l'association Aurore, le Théâtre de la Cité internationale, la Cité de Refuge, le Centre Paris Anim'Oudine, la CAF Chevaleret, la Maison 13 solidaire en imaginant des projets communs permettant de croiser publics, équipes et réalités de terrain. 

Au-delà du sud Paris, De Rue et De Cirque a développé un partenariat fort avec la Ville de Pantin dans le cadre de la BUS - Biennale Urbaine de Spectacle et avec la Maison des jonglages à la Courneuve dans le cadre des Rencontres des jonglages. Outre son partenariat avec l’Académie Fratellini pour l’accompagnement de jeunes artistes diplômés, De Rue et De Cirque est aussi partenaire d'Animakt à Sault-les-Chartreux (91).

De septembre 2018 à mai 2019, un large projet de diffusion et de résidences artistiques, Zones de Confiance, a été mené en Seine-et-Marne en collaboration avec ACT’ART – organisme culturel et artistique du département de Seine-et-Marne et la Communauté de communes du Pays Créçois (77). Un temps fort de programmation aclôturé cette aventure : We Cirk ! week-end cirque en Pays Créçois.


ACTION ARTISTIQUE ET CULTURELLE 
Chaque année, De Rue et De Cirque accompagne des élèves et leurs professeurs tout au longde projetsimaginésen lien avec lespropositionsartistiquesproposéesdans la saison. Les projets sont écrits avec lesartisteset en réponse aux demandes des enseignants. De Rue et De Cirque a à cœur de proposer des parcours artistiques et culturels ambitieux s'adaptant aux possibilités des élèves mais ne perdant jamais rien du but fixé. Donner à vivre une expérience sensible, rencontrer un univers artistique singulier et se projeter dans une pratique culturelle.

Des ateliers imaginés avec des partenaires sociaux sont également menés en direction de publics fragiles, selon des formats et des modalités spécifiquesà chaque fois. Emmaüs solidarité, Association Aurore, Armée du Salut, Cultures du coeur. 

Des projets sont également développés en direction des amateurs. Des ateliers ponctuels permettant la sensibilisation de publics novices, des propositions favorisant la mixité des publics comme des projets mêlant amateurs et professionnels en vue de créations ambitieuses nécessitant un engament fort jusqu'à des représentations publiques.

 

Car le spectacle dépasse le simple cadre de la représentation, il est porteur d’histoire, de sens et de réflexion et, nous le souhaitons, d’imagination et d’utopie.

 La forme

2r2c une société coopérative d’intérêt collectif. La SCIC (société coopérative d’intérêt collective) exerce son activité dans le domaine de l’économie marchande mais se distingue d’une société commerciale classique par ses fins d’utilité sociale. C’est une forme juridique qui implique le pluri-partenariat. Toute personne physique ou morale de droit privé ou de droit public qui contribue à l’activité de la coopérative peut en devenir sociétaire. 2r2c doit être un outil partagé. 

Il existe trois types de participation minimum selon les cas :

  • individuelle : 1 part = (150 euros)
  • structures ou associations = 3 parts ( 450 euros)
  • collectivités territoriales = 6 parts (900 euros)

Comme dans toutes les coopératives, s’applique le principe d’une personne = une voix, c’est-à-dire que le droit de vote n’est pas proportionnel au nombre de parts détenues. Les associés sont regroupés par collèges pour l’expression des droits de vote, selon des critères variables (artistes et professionnels du spectacle, compagnies, salariés, public…).

Chaque collège dispose d’un nombre de voix qui aura été défini dans les statuts, dans les limites prévues par la loi (10 % du total des voix au minimum, 50 % au maximum).

62 sociétaires nous suivent aujourd’hui au sein de 6 collèges différents :

23 compagnies de cirque et de rue : Teatro del silencio, Friches théâtre urbain, 26000 couverts, Cirque 360, Compagnie KMK, Deuxième Groupe d’Intervention, le Nom du Titre, Compagnie Off, Arts des airs, Gosh, les Arrosés, Les choses de rien, Le Labau, Cirque Baroque, Les Intouchables, 1 Watt, CirkVost, cirque Bang Bang, Cie de l'Ouvert/Carole Tallec, Chercheurs d'airs, Décor Sonore, Cacahuète, Ktha compagnie, C&C...

4 structures culturelles : Cultures du cœur, Wille, La Cellule, Les Petits Débrouillards.

1 école de graphisme-photojournalisme : EMI/CFD.

19 professionnels du spectacle et artistes individuels : Patrick Vuitton, Paule Kingleur, Jacqueline Siméon, Elodie Balloud, Christian Boulicaut, Ema Drouin, Marc Etc, Maud Le Floc’h, Adrienne Larue, Fanny Molliens, Marie-Do Fréval, Sandrina Martins, Sylviane Manuel, Gaël Guyon, Séverine Dardel, Boris Gibé, Morgane Le Gallic, Laure Terrier, Fabrice Gervaise, Gwenole Jambou, Frédéric Etchevery, Gloria Aras.

Le public représenté par Eva Sas, Luc Bastard, Norma Mollot, Graziella Bourbon, Sandrine Gill, Cécile Becker, Capucine Fouga.

5 salariés 2r2c Rémy Bovis, Thierry Benoist, Elsa Lemoine, Marie Chapoullié et Nathalie Derai.

La SCIC permet de mettre en place et de faire fonctionner des outils de gestion démocratiques : les assemblées générales des sociétaires mettent en débat les orientations de la programmation et les validations des projets.

 L’accompagnement pratique des spectacles :

Une équipe de production suit au plus près les besoins des compagnies, cherche les lieux les plus appropriés pour les représentations et reste à l’écoute des artistes afin que les conditions de jeu soient les plus respectueuses possibles des intentions artistiques.

La coopérative prend en charge la communication relative à la diffusion des spectacles. Une communication globale sur l’ensemble de la saison, sur l’identité de la coopérative ainsi qu’une communication plus précise autour de chaque projet est proposée. Un suivi presse est assuré sur la saison, les journalistes sont informés et sollicités particulièrement. Des actions de sensibilisation des publics, des moments de rencontre avec les artistes, des outils de compréhension des propositions artistiques peuvent être mis en place en accord avec les compagnies.

 Les choix de programmation :

Ils s’effectuent sur présentation de projets ou sur invitation.

La demande : c’est la compagnie qui propose un projet, un spectacle et demande le soutien de 2r2c. Connaissant ou non le projet, la coopérative étudie la proposition artistique, sa pertinence et sa cohérence, en tenant compte des demandes techniques et financières. En fonction de ces éléments le projet et le mode d’accompagnement est décidé par l’équipe de direction de 2r2c.

L’invitation : Lorsque 2r2c définit une thématique ou un cadre d’intervention et d’action, elle invite des compagnies à inscrire leur(s) propositions dans ce cadre.

Enfin dans l’un ou l’autre cas 2r2c peut prévoir et déterminer le soutien d’un projet en cours de création. La coopérative ne s’inscrit pas obligatoirement en co-producteur mais sincèrement en soutien à la création et à la diffusion. Elle peut peut s'engager sur un préfinancement.

 La mutualisation de moyen et de projets au sein de la coopérative :

A court terme : Prêt et échange de matériel entre les sociétaires de la coopérative, mise en place de newsletters, d’e-mailings et de listes de diffusion. L’édition de la gazette de 2r2c: annonce de dates de tournée, présentation des sociétaires et de leurs actualités. L’organisation et le montage en commun de spectacles en tournée ou d’événements culturels et festifs.

A plus long terme : La réalisation d’un véritable outil de mutualisation des moyens techniques : l’achat d’équipement et mise à disposition de matériel,

L’ouverture d’un lieu, refuge et quartier général- avec hébergement des artistes, salles de réunion et de bureaux, espace d’accueil et de rencontres…

 

Télécharger la convention